MF Doom & Czarface – Bomb Thrown

[Intro]
Break out the fine..- Villain!

[Verse 1: Inspectah Deck]
I warm it up like Kane in his prime
Fuck with us, you insane in the mind
You cowards way out of line
Money talk, boy you wasting my time
You don’t want to put the work in
You just want a taste of the shine
Real talk, so it’s hard to trust
I’m in it for the long ride
Like I drive a chartered bus
Scars and blood, from the deadly bars I bust
In Czar we trust, the army buy they bombs off us
Blog about it naysayer you can hardly doubt it
Who’s the best who’s the worst we could argue hours
Run into soldier field, I’m Jordan Howard
Nowadays they respect money more than power
Money, power, respect: we all want some
I ain’t waiting I needed it one lump sum
Made men trade hands with young dons
They stopped manufacturing the cloth that I’m cut from

[Verse 2: Esoteric]
I be laughin’ at the beef as though I’m body-shamin’ exes
Only time you set-trip is when you binge on Netflix
Reckless, run it up like "Eso, listen please"
Alright I’d like the beat except the snare, kick and keys
Geez, I teach but I kill them when the class on
So I got no pupils like Spidey with the mask on
Generally speaking, each rhyme is five star
Split personality, I ride with a side car
I can’t think of the rhyme, it must be misplaced
It’s on the tip of my tongue like Stan Smith’s face
Hold on – hmm, something ’bout a fly sound
And how you got no bars like a dry town
So pipe down
The beat bumps like bad skin
"Captain gonna teach stuff"
Shout to Kraglin that’s the line, yeah
Let the mind take where the cameras can’t
It’s very necessary like a Q-Tip Grammy rant

(DOOM was imminent)

[Verse 3: MF DOOM]
DOOM jet lagged, good afternoon or is that night?
Militants speak proper, some airheads said he act white
Catch flight, [?] so he tends to pack light
Got jokes, but usually don’t engage in no snap fight
Could be considered a waste confrontin’ snakes on the back bite
Detrimental to culture that they lack sight, ass-wipe
Catch him on stage, mad hype, with a trashed mic
Mo’ flavor in the gutter, glass pipe and a flashlight
Lookin’ round for something, he still scurry
Bewilder, incite riots, minds gone blurry
There wasn’t really shit to say
Much to they chagrin or dismay
Licks had ’em on the ropes, then he made a big mistake and hit the hay
Went home and hit the day
Burn the midnight oil and flip the shit a different way
Disaster, time is a component
Settin’ fire to rappers in a monumental moment
And the game’s potent, it’s like a never-ending quotient
A minute ago it was smiles and hugs, now where the fuck the dough went?
He so bent it’s like he set the shit straight again
Bombs from the drop and he ain’t even close to sayin’ when
(V-V-Villain)
Nothin’ ever stolen
Was given as a blessin’, think the universe owe him
Got faked in the vessel but know when to keep rowin’
Yeah and get up out your own way when deliverin’ a poem
Those who think they do, don’t know him
No different than a squad of birds ready to blow him
Sorry Charlie, get back up on your Harley
Win, lose or draw, plus beat you at Atari
Drop they ass deep in some far-off Safari
And prob’ly even got the answer to, "Who the hell are we?"
Metal face squad drone, tell the real ones, "Shalom"
In a calm tone, bomb thrown

Booba – Double Poney (Autopsie 0 Album)

Des hormones de dos argenté, constate les analyses
Les rappeurs français découpés, des kilos de hess’ dans la valise
Je tiens toujours mes bails, en temps de crise, de pénurie
J’suis rentré dans la matrice, esquive les balles comme Keanu Reaves
T’es nouveau dans l’biz, j’suis là depuis Wu-Tang killa Beez
Mon hobby: m’taper au sabre avec Obi Wan Kenobi
Infos dispos sur le site man, premier sur le shit man
U tréma sur le sweat, 56 000 euros le feat
On connaît d’jà le générique, t’es là à nous parler d’ton titre
On a vidé les douilles d’ton chargeur, scié les chicots d’ton pit
Un faux mouv’, on te recherche, te traque dans toute la ville
On t’nique ta mère et ta grand-mère, si elle est toujours en vie
Six heures du mat’ en cage ces pédés d’condés me questionnent
Bien entendu je nie, je n’reconnais personne
Qui a honte d’être un négro à part Michael Jackson?
Shoota Babylon à bord d’une Martin Aston
Lunettes noires, vitres baissées, c’est moi dans la Benzo
On cruise à 20 à l’heure comme dans les rues de Crenshaw
Compère peu fréquentable, insolent comme sonne-per
Négro crois pas qu’on perd, la chatte à ton père
Mais déjà dis moi d’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
D’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
Tu crois qu’j’ai perdu le nord, que j’me suis éparpillé
Flingue dans la bouche, yeux écarquillés, je n’les laisse pas crier
J’encule le système français, oui je suis expatrié
Seul un peu d’oseille pourrait me rapatrier
Bien sur j’continue l’son pour faire du halal billet
Musculation, Rice and Beans, ba-banane grillée
Je viens du Sénégal, le soir observe les kalash briller
Bakel city dans la place, retrouve ton palace pillé
Ici bas j’ai rien à faire à part acheter des gros apparts
Va dire au chauffeur que j’pose mon cul où j’veux, comme Rosa Parks
Alerte au météorite, putain de gros impact
Tu dis partout qu’t’es une terreur, chez nous on t’trouve super sympa
J’ai le gauche droite gauche d’un boxeur cubain
T’es pas frais, tu monte sur ne-scè comme pour aller acheter du pain
Et nous sommes les meilleurs, les vrais négros le savent
Concert à guichet fermé sur bateau d’esclaves
Lunettes noires, vitres baissées, c’est moi dans la Benzo
On cruise à 20 à l’heure comme dans les rues de Crenshaw
Compère peu fréquentable, insolent comme sonne-per
Négro crois pas qu’on perd, la chatte à ton père
Mais déjà dis moi d’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
D’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
Quelques mauvais conseils, des trafics pas nets
Grace à ça j’paye ma bouteille, tu payes ta canette
Tu t’fais des casse-croûtes, j’me fais des restos
J’envoie des diamants à ma go, t’envoies des textos
Pourquoi frime t’il autant, pourquoi est-il si méchant?
L’argent pourrit les gens, met du chrome sur mes jantes
Quand j’serai grand j’serai président, j’ai besoin qu’on m’pistonne
J’veux jouer du saxo, m’faire sucer comme Bill Clinton
T’as autant d’style qu’un bas d’survet’ avec une paire de Weston
Qui a plus de flow que B.2.O? Personne
Burlington, paire de Stan Smith, Smith & Wesson
20 janvier 09, j’m’arrache à Washington
Jusqu’ici tout va bien, négro plus rien ne m’étonne
Mon uzi pèse une tonne, je n’viens que pour des grosses sommes
J’suis dans mon living room, room, j’vends des ringtones
La concurrence prend dans le cavu, comme Elton John
Lunettes noires, vitres baissées, c’est moi dans la Benzo
On cruise à 20 à l’heure comme dans les rues de Crenshaw
Compère peu fréquentable, insolent comme sonne-per
Négro crois pas qu’on perd, la chatte à ton père
Mais déjà dis moi d’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
D’où tu m’connais? Parle moi en billets violets
Dou-double poney, j’fais izi money
Dou-double poney, j’fais izi money